Diabète de grossesse.

Le diabète gestationnel (dit « diabète de grossesse ») est une complication médicale de la grossesse, défini comme « un trouble de la tolérance aux glucides conduisant à une hyperglycémie (= taux de sucre dans le sang trop élevé) de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse, quel que soit le traitement nécessaire et l’évolution après accouchement».

Cette définition (de l’OMS) regroupe sous le même nom deux situations différentes :

  • le diabète de type 2 pré-gestationnel méconnu, révélé par la grossesse, persistant après l’accouchement (et qu’il faudra gérer via des recommandations diététiques)
  • une anomalie de la tolérance glucidique réellement apparue en cours de grossesse et disparaissant, au moins temporairement, après accouchement.

Pourquoi a-t-on un diabète gestationnel ?

Le risque de diabète pendant la grossesse est élevé, car le corps de la future mère va naturellement chercher à épargner ses réserves de glucose sanguin en créant une résistance à l’insuline: l’objectif est de mettre en permanence à disposition du fœtus tout le carburant (le sucre) dont il a besoin pour se développer. Le diabète gestationnel va donc s’aggraver tout au long de la grossesse, puisque les besoins du fœtus vont augmenter progressivement.

Que faire en cas de diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel doit être surveillé par une équipe pluri-disciplinaire (médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme et diététicienne-nutrionniste) et traité car il comporte un risque pour la mère comme pour l’enfant.

Le premier traitement du diabète gestationnel est la prise en charge diététique.
Sur ce point, mes recommandations alimentaires sont basées sur :

  • la surveillance des apports glucidiques (sucres rapides et « lents ») et leur répartition journalière,
  • l’équilibre et le fractionnement des repas,
  • l’explication des différents groupes d’aliments (qualité des nutriments, fibres…) et leur fréquence de consommation,
  • des conseils pour gérer seule et SEREINEMENT votre alimentation afin d’éviter les perturbations de vos glycémies,
  • des conseils adaptés à votre rythme de vie pour « bouger plus »

Je ne vous donnerai JAMAIS de régime draconien : s’il faut réduire votre apport énergétique (donc calorique), je vous donnerai plein d’astuces et de conseils alimentaires pour ne pas avoir faim et pour faire le plein de bons nutritiments essentiels pour vous et le développement de votre futur bébé.

Dans la majorité des cas, le diabète gestationnel disparaît après la grossesse mais il peut aussi favoriser l’apparition d’un diabète de type 2 quelques années plus tard. D’où l’importance de profiter de ces 9 mois pour adopter les principes d’une alimentation équilibrée.

Publicités